miércoles, 2 de marzo de 2016

Karmel Japha - "Israel, j’ferai plus le boycott" (videomusica)


La Francia è diventato un posto dove proibiscono a un eccelente umorista di rappresentare le sue commedie satiriche (Dieudonnè), dove un disegnatore grafico come Zeon è attaccato a livello giudiziario, e dove chiunque faccia una critica pubblica contro la politica di Israele viene linciato mediaticamente e trascinato nei tribunali. E' stata approvata una legge che crea l'equivalenza tra
anti-sionismo e anti-semitismo, e pertanto sono proibite persino le campagne di solidarietà con i Palestinesi, specialmente quella che si invita al boicottaggio dei prodotti israeliani (BDS).

Un gruppo musicale che ha detto basta e si è ribellato con l'arma dell'ironia. Karmel Japha, facendo la parodia di un famoso tema degli Inconnus ("C’est toi que je t’aime, vach’ment beaucoup"), da voce alla protesta dei dissidenti e di quanti mal sopportano l'imposizione statale del politicamente corretto nel campo dell'umorismo. Chi non è di Charlie Hebdo ha vita dura nella Parigi del governo neosionista di Francois Hollande.

Testo
J’ferai plus le boycott

Israël c’est ma mascotte

J’achèterai tous les produits

Surtout ceux des colonies


J’écouterai Patrick Bruel

J’ferai de la pub à BHL

Je parlerai plus de bombardements

Ni de la torture des enfants


Israël c’est le peuple élu

Même Chalghoumi il l’a vu

Et tous les antisionistes

J’les traiterai d’antisémites


Je sais pas comment te dire

Ce que je peux pas écrire

Faudrait que j’invente des mots

Juste pour Valls et Hidalgo


Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !

Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !


Je mettrai un badge Charlie

J’défilerai avec Bibi

J’irai même me faire bronzer

À Tel-Aviv cet été


Je dirai aux musulmans

« Vous êtes tous des fainéants,

Des barbares, des terroristes

Chez nous y a pas d’extrémistes ! »


J’soutiendrai la LDJ

J’écouterai que Radio J

Je serai payé en shekels

Comme Hollande et Goldnadel


Je sais pas comment te dire

Ce que je peux pas écrire

Faudrait que j’invente des mots

Juste pour Valls et Hidalgo


Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !

Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !


J’irai plus dans les manifs

Seulement au dîner du CRIF

Je ferai la guerre aux racailles

Je m’installerai à Versailles


J’achèterai que du Teva [1]

C’est bon pour nos p’tits soldats

J’dirai plus « occupation »

Ni même « colonisation »


Je voterai l’état d’urgence

J’demanderai la déchéance

De tous les boycotteurs,

De leurs frères et de leurs sœurs


Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !

Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !


Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !

Israël, je t’aime

Vachement beaucoup !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...